Comment s’améliorer en dégustation

Pour devenir petit à petit un pro de la dégustation des vins, il faut simplement être persévérant et déguster le plus souvent possible. (On parle bien de dégustations et non d’apéros accompagnés de cacahuètes au wasabi).

Les différentes manifestations suisses dédiées aux vins sont nombreuses. Voilà par exemple de beaux terrains “d’entraînements”.

Pour avancer et peut-être même réussir un jour à reconnaître des cépages, il faut procéder par séries. Sélectionnez une variété et, selon votre aptitude et votre niveau, dégustez 3, 10, 20… vins issus d’un même cépage, plutôt que d’en goûter de toutes les sortes et de toutes les couleurs.

Après une série de plusieurs pinots par exemple, vous aurez en tête une belle palette de style et les caractéristiques types que peut offrir ce plant. C’est un travail de longue haleine, mais vous verrez que gentiment mais sûrement, vous mémoriserez les vins.

En complément de cela, développez vos sen: l’odorat, le goût, et même le toucher, car oui, les sensations tactiles perçues par vos papilles ont toutes leurs importances!

Respirez, humez, sentez! Soyez attentif aux odeurs qui vous entourent, reniflez les fleurs, les herbes aromatiques, les épices, les fruits, les légumes, les toasts qui grillent, imprégnez vous de l’odeur d’une veste en cuir, disséquez les flaveurs qui composent votre parfum, votre crème de jour, votre produit de vaisselle peu importe! Tout est bon à prendre pour exercer votre nez.

Croquez, analysez, comparez! Il n’y a pas que le vin, tout se déguste: le fromage, le sirop, le chocolat, le pain, le yoghourt, le thé, la confiture, les eaux-de-vie, les jus de fruits, les haricots en boîte…

Vous pouvez donc vous entrainer facilement pour développer vos sens gustatifs en vous posant des questions:

  • «Quelle est la texture du produit?»
  • «Est-ce que je ressens les saveurs sucrées, salées, acides, amers?»
  • «Qu’est ce qui fait que je préfère un produit plus qu’un autre?»

Cela prend en effet du temps, mais instaurez ça dans votre vie comme un jeu et petit à petit, vous vous rendrez compte que votre sensibilité a augmenté. En dégustation vous serez de plus en plus apte à déceler les atouts ou au contraire les défauts d’un vin et vous affirmerez vos goûts.

A propos de l’auteure Marie Linder

Marie Linder est une spécialiste en vins indépendante. Elle a obtenu un CFC de viticultrice et d’arboricultrice avant de poursuivre sa spécialisation en viticulture et œnologie à l’Ecole supérieure de Changins et terminé sa formation par l’obtention d’un brevet fédéral en viticulture. Marie enseigne la géographie viticole et la dégustation aux apprentis de l’Ecole d’agriculture de Châteauneuf et répond à de nombreux mandats en Suisse romande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[10]
[10]
[10]
[10]
[11]
[11]
[11]
[11]
[12]
[12]
[12]
[12]
[13]
[13]
[13]
[13]
[14]
[14]
[14]
[14]
[15]
[15]
[15]
[15]
[10]
[10]
[10]
[10]
[11]
[11]
[11]
[11]
[12]
[12]
[12]
[12]
[13]
[13]
[13]
[13]
[14]
[14]
[14]
[14]
[15]
[15]
[15]
[15]
[10]
[10]
[10]
[10]
[11]
[11]
[11]
[11]
[12]
[12]
[12]
[12]
[13]
[13]
[13]
[13]
[14]
[14]
[14]
[14]
[15]
[15]
[15]
[15]
[10]
[10]
[10]
[10]
[11]
[11]
[11]
[11]
[12]
[12]
[12]
[12]
[13]
[13]
[13]
[13]
[14]
[14]
[14]
[14]
[15]
[15]
[15]
[15]